Spring Paper 11

 




 « L’Europe doit avoir une communication citoyenne plus innovatrice ! »





Les acquis et défis de la communication 

Les trois institutions européennes ont chacune cherché à améliorer leur communication vers les Etats Membres, citoyens, médias et un grand nombre d’autres parties prenantes. Elles utilisent divers moyens tels que les sites web, communiqués de presse, interviews, publications, sondages d’opinion dont Eurobaromètre, réseaux sociaux, etc. L’Europe est consciente de la nécessité de mieux convoyer ses valeurs : paix, démocratie, liberté, leader mondial d’aide humanitaire, État de droit.


Les trois institutions européennes doivent cependant sortir de leurs rôles conventionnels, unifier leurs messages et communiquer de manière plus convaincante avec les citoyens et surtout les jeunes, sur ce que l’Europe fait et leur apporte de concret. Un tel effort de communication permettra également à l’UE de renforcer son image géopolitique et son pouvoir de négociation en fonction de ses intérêts et valeurs. 


Manquements en matière de communication citoyenne et vers les jeunes 

La majorité des citoyens perçoivent l’UE à travers des « news » indirectes dans lesquelles

« Bruxelles » est souvent confrontée à des défis à connotation négative (par exemple, la migration, Brexit, pandémie, crise financière, populisme anti-européen).

L’ Eurobaromètre de mars 2021 confirme que 92 % des citoyens européens demandent que leurs voix soient mieux prises en compte dans le cadre des décisions sur l’avenir de l’Europe. Une analyse des sites web (disparates) des 3 institutions montre des améliorations de contenu mais ils restent souvent de caractère très législatif et peu compréhensible. 

Hormis la réputation du programme Erasmus + , l’Union aurait avantage à mieux communiquer les divers atouts de sa stratégie en faveur de la jeunesse (2019-2027).


Recommandations pour une communication plus innovatrice et citoyenne 

Les trois institutions doivent créer une plate-forme de communication commune en vue de faire mieux connaître leurs projets en faveur des citoyens européens.

Cette communication simple à comprendre, variée, ludique, actuelle s’adressserait à tous les citoyens et surtout aux jeunes, tant les universitaires que tous les autres. 


Il est important qu’elle fasse connaitre des exemples concrets de réalisation tels que:

  - projets d’initiative citoyenne (culture, formation, Erasmus).


  - succès industriels « Made in Europe « dans les secteurs d’avenir comme l’environnement, le climat, le digital, l’Intelligence Artificielle,  

     la santé, l’énergie, le transport, le spatial.


  - réunions citoyennes , conférences ou webinars pan-européens sur des sujets innovants.


  - missions étrangères initiées par la Commission, les grandes entreprises, les PME pour la conquête des marchés dans les secteurs

    d’avenir.


  -  une intensification de visites thématiques au Parlement Européen et au Conseil Européen afin de rendre plus visibles leurs activités

     citoyennes.


Le leadership pour une stratégie de communication citoyenne plus innovatrice devra être confié à une task force multidisciplinaire réduite issue des 3 institutions et dirigée par l’Exécutif de la CE. Un cahier de charges détaillé avec appel à projets sera adressé à une sélection de consultants en communication éprouvés. 


www.springeurop.eu